Unités de recherche

Chaires, centres, instituts et groupes de recherche dans lesquelles des professeurs du DDL sont chercheurs ou co-chercheurs.

Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation

Titulaire : Simon Collin

La Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation a pour objectif de structurer et de donner de la visibilité à l’approche sociocritique du numérique en éducation, complémentairement aux approches du numérique en éducation centrées sur la salle de classe et l’enseignement-apprentissage. Plus précisément, la Chaire contribue à étudier les relations entre le contexte socioculturel des enseignants et des apprenants et leurs dispositions à utiliser le numérique pour enseigner, apprendre et se former en situation formelle ou informelle. Il s’agit d’une tendance récente du numérique en éducation, ouvrant sur des enjeux scientifiques peu étudiés jusque-là, mais susceptibles de générer de nouveaux développements significatifs pour l’avancement des connaissances. La programmation de recherche de la Chaire s’articule autour de trois axes:

  • les continuités et ruptures entre les usages numériques que les enseignants et les apprenants développent en contexte non institutionnel et ceux qui leur sont proposés en contexte institutionnel;
  • les inégalités numériques entre enseignants et les apprenants et leurs incidences sur leur disposition à enseigner et apprendre avec le numérique;
  • les usages numériques des apprenants migrants ou issus des minorités ethnoculturelles pour soutenir leur intégration scolaire et socioprofessionnelle.

La structuration théorique de l’approche sociocritique du numérique en éducation fait l’objet d’un collectif émergent de chercheur(e)s francophones, dont Périne BROTCORNE (Centre de recherche de la Fondation Travail-Université, Belgique), Cédric FLUCKIGER (Université de Lille, France), Jean-François GRASSIN (Université Lumière Lyon 2, France), Nicolas GUICHON (Université Lumière Lyon 2, France), Catherine MULLER (Université Grenoble Alpes, France), Jean Gabin NTEBUTSE (Université de Sherbrooke, Québec), Nicolas ROLAND (Université Libre de Bruxelles, Belgique), Élisabeth SCHNEIDER (Université de Caen, France) et Thierry SOUBRIÉ (Université Grenoble Alpes, France).

Chaire de recherche UQAM en littératie médiatique multimodale

Titulaire : Nathalie Lacelle
Collaborateurs : Marie-Christine Beaudry et Monique Lebrun.

La Chaire UQAM en littératie médiatique multimodale (LMM) se consacre au développement de recherches concernant la formation des jeunes à la compréhension et à la production de messages multimodaux sur différents supports. Elle s’inscrit à la croisée de plusieurs disciplines (langue, communication, lettres, arts, médias, éducation, humanités numériques)- qui concourent à définir les compétences en LMM – et de méthodologies qui s’appliquent en contextes éducatifs numériques formels et informels.

Chaire de recherche-innovation sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie

Co-titulaires : Patrice Potvin, Département de didactique, UQAM et Abdelkrim Hasni, Département d’enseignement au préscolaire et primaire, Université de Sherbrooke

Co-chercheurs de la Faculté des sciences de l’éducation : Andréanne Gagné, Catherine Turcotte, Hélène Poissant, Isabelle Gauvin, Julien Mercier, Line Laplante, Martin Riopel, Monique Brodeur, Nathalie Chapleau, Patrice Potvin, Patrick Charland, Steve Masson

L’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’Université de Sherbrooke (UdeS) et les commissions scolaires partenaires sont fières d’unir leurs forces afin de créer la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie. Les partenaires du milieu scolaire, l’UQAM et l’UdeS reconnaissent le phénomène de désaffection des jeunes pour les études en sciences et en technologie, au Québec comme dans la plupart des pays de l’OCDE. Répondant à l’importance sociale et économique de ce phénomène, la Chaire est le fruit de la concertation de tous ces partenaires et s’appuie entre autres sur les résultats des nombreuses études sur la question de l’intérêt pour les sciences et la technologie, ainsi que sur les échanges qui ont eu lieu lors des rencontres organisées, en 2008-2009, avec les universités partenaires, par les commissions partenaires et avec la collaboration de la Direction régionale de la Montérégie du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Centre interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante – Université du Québec (CRIFPE-UQ)

Directeur : Simon Collin, Département de didactique des langues

Chercheurs de la Faculté des sciences de l’éducation : Anderson Araujo-Oliveira, Monique Brodeur (collaboratrice), Isabelle Gauvin, Christiane Gohier, Diane Leduc, Frédéric Legault, Louise Ménard, Mirela Moldoveanu, Patrice Potvin, Carole Raby, Martin Riopel, Kathleen SénéchalOphélie Tremblay, Stéphane Villeneuve, Brigitte Voyer

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante – Université du Québec (CRIFPE-UQ) regroupe 58 chercheurs en provenance de sept établissements universitaires du réseau Université du Québec: Télé-Université (TÉLUQ), Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Université du Québec à Montréal (UQAM), Université du Québec à Rimouski (UQAR), Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Université du Québec en Outaouais (UQO) et Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Le CRIFPE-UQ est un espace privilégié où des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs et des stagiaires postdoctoraux intéressés par le devenir de l’éducation et de la profession enseignante peuvent mener leur projet de recherche sous la direction de chercheuses et de chercheurs chevronnés. Avec le CRIFPE-Montréal, le CRIFPE-Laval, et le CRIFPE-Sherbrooke, le CRIFPE-UQ est l’une des quatre antennes du CRIFPE. Financé par le FRQ-SC regroupements stratégiques, ce centre d’excellence a connu depuis sa fondation, en 1993, un développement remarquable. Il représente aujourd’hui, en ce qui a trait aux effectifs, à la productivité et au rayonnement provincial, national et international, l’un des plus importants centres de recherche scientifique au Canada dans le champ de l’éducation et, de façon plus particulière, dans le domaine de l’enseignement et la profession enseignante. Au Canada et au Québec, le CRIFPE est le seul centre de recherche qui se consacre exclusivement à l’étude de l’enseignement et de la profession enseignante. Centre interuniversitaire et multidisciplinaire, le CRIFPE comprend actuellement plus de 500 membres: 41 chercheurs réguliers, 49 chercheurs associés, 43 chercheurs internationaux, 427 étudiants à la maîtrise et au doctorat, 23 professionnels, techniciens, secrétaires et webmestres. Les chercheurs réguliers, associés et internationaux du CRIFPE appartiennent aux principales disciplines des sciences sociales et humaines appliquées à l’étude de l’enseignement et proviennent de quelques 32 universités.

Centre pour les sciences de l’apprentissage (CSLP-UQAM)

Directeur : Julien Mercier, Département d’éducation et formation spécialisées

Co-chercheurs de la Faculté des sciences de l’éducation : Monique Brodeur, Nathalie Chapleau, Patrick Charland, Andréanne Gagné, Isabelle Gauvin, Line Laplante, Steve Masson, Julien Mercier, Patrice Potvin, Hélène Poissant, Martin Riopel, Catherine Turcotte.

La mission principale du CSLP est de mener des recherches qui se trouvent à la jonction des sciences cognitives, de la conception pédagogique et des technologies éducatives. Nous concentrons nos efforts pour développer une meilleure compréhension théorique des processus d’apprentissage afin de l’utiliser pour développer de nouveaux outils pédagogiques et pour améliorer les pratiques pédagogiques existantes. Nos théories sont développées à partir de la recherche fondamentale ainsi qu’à travers la conception et l’exploration d’outils et de pratiques pédagogiques innovants.

DiGramm (Groupe de recherche interdépartemental et interfacultaire sur la didactique de la grammaire)

Co-fondatrices et co-responsables : Philippa Bell et Isabelle Gauvin

Membres : Véronique Fortier, Djaouida Hamdani, Gladys Jean, Julien Mercier, Marie Nadeau, Chantal Ouellet, Reine Pinsonneault, Daphnée Simard, Jimena Terraza

L’Équipe DiGramm regroupe neuf chercheurs provenant de trois départements (Didactique des langues, Formation et éducation spécialisées, Linguistique) de deux facultés (Sciences de l’éducation et Sciences humaines). L’objectif de l’Équipe DiGramm (Di pour didactique et pour deux, en référence aux langues première, L1, seconde et étrangère, L2, Gramm pour grammaire) est de développer la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage de la grammaire en français langue première et en langues secondes (p. ex. français ou anglais langue seconde) ou étrangères (p.ex. espagnol), et ce, dans une perspective disciplinaire et interdisciplinaire.

Les membres de l’Équipe DiGramm (et leurs étudiants aux cycles supérieurs) se réunissent sur une base mensuelle pour présenter les recherches des membres (et des étudiants) ou, encore, pour tenir un cercle de lecture d’articles scientifiques autour de thème qui les préoccupent. Les chercheurs de l’équipe collaborent à divers projets de recherche subventionnée et à des communications ou des publications communes. L’équipe de recherche est en émergence à la Faculté des sciences de l’éducation : elle vise, à moyen terme, une reconnaissance institutionnelle et à potentiellement constituer, à plus long terme, un regroupement stratégique.

Département de didactique des langues (DDL)

Le Département de didactique des langues œuvre au développement de la recherche et à l’avancement des connaissances en didactique de la langue première et seconde. Le Département, par les programmes dans lesquels il est impliqué, forme de futurs enseignants de la langue première (français) ou seconde (français ou anglais), et offre une formation continue en enseignement des langues et une formation en recherche en didactique des langues.

Coordonnées

Département de
didactique des langues
Local N-4205
1205, rue Saint-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R9

Suivez-nous